Château de Cheyrouse

Le tome 4 du Guide pittoresque du voyageur en France, édité en 1838, fait référence, pages 21 et 22, à l’ancien château de Cheyrouse qui se trouvait à Trizac.

« Dans la commune de Trizac se trouvent aussi les châteaux délabrés de Chavaroche, de Cheyrouse, de Lieuchy et de Peyrol, et celui de la Veyssière. »

Sur son site consacré aux châteaux de France, Jean-Claude Truffet nous en apprend plus :

« Contrairement à la plupart des communes avoisinantes, Trizac ne possédera jamais de forteresse telle que le Moyen-Age en voit pousser un peu partout. Pourtant, à 2 kilomètres au nord, s’élève le site de Cheyrouse, dont le premier seigneur est Odon, comtour de Saignes, attesté en 1187 et lui même vassal de la célèbre maison de La Tour d’Auvergne.

Cheyrouse a-t-il vraiment été château ?

Des écrits, datés de 1309, font état d’une maison forte, d’une grange, d’un étang et d’un moulin. Il semble que les comtours résidaient plus couramment à Saignes et que Cheyrouse n’ait été que peu souvent habité, même si le titre de baron de Trizac et de Cheyrouse perdure quasiment jusqu’à la Révolution.

Le COUVENT vous offre une prestation de suites spacieuses, confortables et soignées, de chacune d’environ 100 mètres carrés. C’est une imposante bâtisse, château de village du XVIIe siècle, du baron de Trizac et de Cheyrouse en pensionnat de jeunes filles sous Charles X. Reconverti en école libre de 1872 à 1993 et chambres d’hôtes depuis 1997.

Décors sobres et classiques s’appuyant sur le caractère de la maison. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *